Forum francais Minecraft. Serveur de jeu FR-Minecraft et astuces pour Minecraft.

  • Accueil
  • » Le café
  • » Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Pages :: 1

#1 29/04/2015 19:06:49

Animateur
Lieu : tenant

Messages : 3 430

Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Bonjour à tous ! Aujourd'hui, je vous présente une histoire que j'ai moi-même terminée...

Un histoire que Matis1299 termine? Lol.

Eh ouais, ça vous rappelle le fameux épisode "The Where?Wolf". Dommage que je ne l'ai jamais terminé !

Sans plus de blabla... Voilà !




Les Îles aux Faunes Bleues

20/05/2014





-- Chapitre un : Abbaye de jour --


    Il était midi dans la grande ville de New York. Un soleil hivernal brillait au dessus de la Grosse Pomme. Dans une petite ruelle, une femme se baladait. Cette femme, c'était moi, Rose Cartney. Je venais d'avoir trente ans, il y a quelques jours, et je cherchais désespérément un moyen de me réconforter. "Ça y est", me dis-je, "fini les soirées endiablées jusqu'à pas d'heure... Tu es une adulte, désormais".
    Dans la même ruelle que j'empruntais, je vis soudain une mère accompagnée de son fils s'arrêter devant un magasin.

- Maman, je veux le jeu ! s'écria l'enfant.
- Oui mon chéri, une autre fois, répliqua la mère.
- Mais, je le veux maintenant !

Le petit garçon se mit alors à pleurer et à hurler. La femme, honteuse, tira son enfant par le bras en regardant frénétiquement autour d'elle, comme un bandit après avoir commis un méfait.

- Vous savez, les gosses ! me dit la femme en passant à côté de moi.

    Non, je ne savais pas. Ce genre de personne, c'est la raison pour laquelle jamais, jamais je ne voudrai de gamin. Si le prix à payer pour une mère est de se ridiculiser en public chaque fois que son enfant pique une crise, non merci. Je fis un bout de chemin, déprimée à l'idée qu'un jour, je devrai me marier et avoir une ribambelle de rejetons collés à mes baskets.

    Je sortis soudainement de ma torpeur lorsque je passai près de l'échoppe devant laquelle le mioche s'était mis à sangloter. En vitrine se trouvait un magnifique xylophone en bois, objet de convoitise du pleurnichard d'il y a deux minutes. Intriguée, j'entrai alors dans le bâtiment. Un petit homme, au sourire forcé et à l'haleine plus que douteuse, m'accueillit de façon mécanique, comme un robot récitant son incessable mélodie de cliquetis. Chapeau melon, monocle, pipe au bec, tout chez lui faisait penser qu'il venait d'un autre siècle.

- Excusez-moi, monsieur ? dis-je en le dévisageant.
- Oui ? répondit-il avec le même sourire qu'à mon arrivée.
- À combien vendez-vous le xylophone en vitrine ?
- Un xylo-quoi ?

Il parut étonné par ma demande.

- Eh bien, oui, l'instrument bleu juste...

À ma plus grande surprise, l'objet ligneux avait disparu de son estrade, laissant place à quelques briques de pierre. Lorsque je me retournai pour faire face au bonhomme grassouillet et pour m'excuser auprès de celui-ci, lui aussi s'était volatilisé. Quelle farce ! Et je pariais que j'en étais le dindon ! Je sortis du magasin en claquant la vieille porte de bois. J'étais énervée, prête à vitupérer sur la première personne qui m'adresserait la parole. D'ailleurs, un homme m'interpela.

- Dites-donc, ma p'tite dame, d'où sortez-vous comme cela ?
- Eh bien, cela se voit, non ?! lui criai-je. D'un magasin de farces et attrapes !
- Bon Dieu, mais que dites-vous là ? Cela fait trente ans que plus aucune âme ne vit dans cette  bâtisse !

    Un sentiment de grande incompréhension me submergea. Derrière moi, une porte de bois laissait apparaître un mur de brique par sa vitre brisée. L'entrée était emmurée. Le toit était arraché. Le jaune pétant de la façade avait terni. Sous mes pieds, la petite marche d'escalier qui menait au pas de la porte n'était plus. À sa place, un petit soulèvement de poussière se manifesta suite à mon léger énervement. L'homme s'en alla en me traitant de folle à mi-voix.

    Que voulait dire tout cela ? Avais-je déliré ? Ou étais-je victime d'une émission de caméras cachées ? De toute façon, ça n'était pas drôle, et si je passe à la télévision, je porterai plainte.

    Le lendemain, ma filleule étant gravement malade, je décidai d'aller lui rendre visite à l'hôpital. Je demandai l'adresse à sa mère et sortis de mon appartement. J'en profitai pour aller acheter mon pain, et pourquoi pas un petit cadeau pour la souffrante. Un ours en peluche me sembla une bonne idée. Je rentrai dans le magasin et en ressortis sans encombres. Lorsque je m'approchai de l'adresse indiquée, des sueurs froides vinrent couler dans mon dos. À la place de l'hôpital espéré, je retrouvais la petite façade jaune et la porte en bois du commerce de jouets. Et, en vitrine, comme pour me narguer, le xylophone bleu m'attendait.

    Décidée à en découdre avec ce maudit magasin, j'entrai en gardant mes yeux fixés sur l'instrument de bois. Sans même prêter attention au nain qui me disait bonjour, je continuai mon chemin vers l'estrade, les yeux toujours accrochés au xylophone. Si je croyais m'en sortir à si bon compte, je me fourvoyais. À peine passée une poutre, qui me fit perdre de vue l'instrument pendant une demi-seconde, le xylophone en avait profité pour filer à l'anglaise et les planches de bois, composant les murs, rentrèrent dans le sol comme une feuille de papier que l'on plie. Le magasin entier s'engouffra dans le sol et derrière les murs se forma le hall d'entrée d'un hôpital.

- Madame ? Puis-je vous aider ? me demanda la réceptionniste.
- Je cherche... Nylla Stark, balbutiai-je.
- Désolée Madame, il n'y a pas de cliente nommée comme ci.
- Pardon, mais vous devez faire erreur...
- Écoutez Madame, vous vous êtes sûrement trompée d'hôpital... Ici, c'est la clinique Sainte-Marie...
- Non, je ne me suis pas fourvoyée...
- De Toronto.

Toronto ? Mais c'est à plus de trois-cent-vingt kilomètres de Sainte-Marie de Geneva, l'hôpital où réside ma filleule !

- Vous allez bien, Madame ?
- Oui oui... Savez-vous où je pourrais trouver un avion pour Geneva ?

La femme m'indiqua l'aéroport de Toronto Billy Bishop qui partait vers celui de Ithaca Tompkins, cette nuit là. Je me mis à la recherche d'un hôtel pour la nuit. Lorsqu'enfin, j'en trouvai un, je m'installai et m'endormis immédiatement...

    Le jour suivant, je me réveillai enfermée et ligotée dans la chambre de mon appartement. Un petit carton posé sur ma table de nuit me disait :

- N'allez pas plus loin. Vous avez déjà transgressé trois de mes avertissements. Le quatrième vous sera fatal.

    Je me dirigeai vers la cuisine en sautillant, à la recherche d'un couteau pour me libérer de mes cordes de chanvre. Lorsque je fus libre, ma première réaction fut de sortir et de courir vers la clinique de ma filleule.










-- Chapitre deux : Frêle onde de crépuscule --

    Je courais, courais, essayant d'échapper à un monstre invisible. Une abeille. Oui, c'était une énorme, gigantesque abeille. Mais en même temps, si petite qu'il était impossible de la distinguer malgré qu'il fît jour dans les larges rues de Geneva. Je continuais ma course, jusqu'à ce que j'atteigne l'hôpital. Cette fois, aucune surprise : la clinique se dressait fièrement devant moi. J'entrai rapidement, inquiétée par un possible retournement de situation.

- Re-bonjour, Madame, me dit la réceptionniste.
- Re-bonjour ? Nous sommes-nous déjà rencontrées aujourd'hui ? l'interrogeai-je.
- Aujourd'hui, non : mais hier soir. Vous ne vous souvenez pas ? Vous êtes partie en trombe après m'avoir demandé le numéro de chambre de Mademoiselle...
La réceptionniste se pencha sur son écran. Mon cœur se mit à battre la chamade.
- Nylla Stark, chambre 365, m'annonça-t-elle soudainement.
- Je... Je vous remercie, répondis-je.

La femme me regarda m'éloigner avec un air sceptique quant à mon état de sobriété la nuit dernière.

    Je montai les deux premiers étages par les escaliers, puis, je dus me résoudre à prendre l'ascenseur. Arrivée au troisième palier, je courus à nouveau jusqu'à la chambre 364. Et là, la stupeur et l'incompréhension m'envahirent. La chambre 365 n'existait plus. À sa place, un trou béant donnait sur la rue.

    Je ne savais plus quoi penser. Je me tournai vers la chambre d'en face. Une vieille femme vint ouvrir la porte, sans que je n'eus besoin d'y frapper. Je quémandai à plusieurs reprises à la dame âgée ce qu'il était advenu de la chambre 365, et à chacune de mes demandes elle ne daigna me répondre : la patiente avait l'air perdue dans son palais mental, rendue folle par ses propres pensées saugrenues et incompréhensibles pour le commun des mortels. La sexagénaire finit par s'énerver et, d'une puissance phénoménale, me repoussa et claqua la porte de sa chambre. Derrière le frêle rectangle de bois, j'entendis les sanglots de la vielle femme. Préférant la laisser dans sa folie, je décidai d'appeler la mère de Nylla. Alors que la troisième sonnerie retentit, je me retournai vers le trou correspondant à la chambre 365.

- Allô ? Rose ?

Je lâchai mon portable qui se brisa par terre. La peur me priva de tous mouvements. En face de moi, le trou n'était plus. À sa place, un bâtiment de bois jaune pétant était apparu. Au rez-de-chaussée de cette maisonnette, un petit magasin était aménagé et, en vitrine, un magnifique instrument peint en bleu resplendissait.

    J'aurais voulu crier. Courir, me débattre, m'enfuir ! Mais tout ce que je ressentais, c'était une haine meurtrière. Folle de rage, je pris une chaise trainant dans le couloir et, d'une force dévastatrice, je brisai la vitre.

    Malheureusement pour moi, je me rendis compte trop tard que ce n'était pas une vitrine. Que cette chaise n'était pas une chaise. Que je n'étais pas à l'hôpital Sainte-Marie de Geneva. Que je me trouvais rue de Sedicius, numéro 365, que la seule chose que j'avais brisée était un miroir et que la chaise que j'avais en main n'était en fait qu'une planche en bois. Je pris un morceau de miroir gisant par terre et me regardai dedans. Mais la seule chose que j'y vis fut un xylophone bleu.


















-- Chapitre trois : Arène niée de nuit --

    Depuis ce jour, tout le monde avait déjà entendu parler de l'affaire du xylophone. Une femme retrouvée morte rue de Sedicius, près d'une bâtisse en ruine, poignardée par des pieux de bois peints en bleu, provenant d'un xylophone dont les restes se situaient juste à côté du corps. Selon les riverains, le cadavre aurait été littéralement pourfendu par une vingtaine de piques, chacune logeant encore dans le corps de la victime lors de la découverte de celui-ci. La police, inquiétée à l'idée qu'un nouveau tueur en série ne surgisse, s'était rendue dans l'appartement de la jeune femme. Arrivée sur les lieux, les policiers découvrirent, sur les murs, "Les Quatre Saisons" de Vivaldi, rédigée avec le sang de la victime. Selon les experts, elle se serait automutilée dans un élan de folie. Les témoignages d'une réceptionniste, d'un passant et d'un nain étonnamment souriant permirent aux enquêteurs de confirmer cette théorie et de clore l'affaire, malgré que le mystère des pieux de bois planait encore.

    Et pourtant... Et pourtant, si John, policier aguerri, n'avait pas pris un café de trop la nuit dernière, il n'aurait pas eu de maux de tête sur la scène du crime, il n'aurait pas dit de tout remballer, il aurait continué ses fouilles, il aurait cherché sous mon lit et y aurait trouvé des cordes de chanvre contenant des empreintes digitales, celles d'un certain Jack Sedicius, habitant au numéro 365 de la rue de son nom, dans un immeuble abandonné. Au lieu de tout cela, John était rentré chez lui, heureux à l'idée de retrouver sa femme, ne faisant pas attention à ce frelon auquel il était terriblement allergique, mourant de son inattention dix minutes plus tard.
    Vous vous demandez peut-être ce que je suis devenue. Et bien, on peut dire que ma réincarnation fut des plus... musicale.

Fin ?
fin.png


J'espère que ça vous a plu ! À bientôt :)

Dernière modification par Matis1299 (29/04/2015 19:10:17)

Hors ligne


Ne pouvoir apprendre n'est pas honte, mais bien de ne pas vouloir.
                                                                                       Aurélien, dans nos cœurs.
                                                                   GTH0loZ.gif

#2 29/04/2015 19:18:23

Membre
Lieu : Dans mon vaisseau avec Groot

Messages : 422

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Spécial cette histoire mais très sympa.
Merci Matis.

Hors ligne


gardiensgalafii.jpg grootandrockvkh.jpg
J'aime les rattons laveurs et les arbres démolisseur 03

#3 29/04/2015 19:22:11

Animateur
Lieu : tenant

Messages : 3 430

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

my-mom-says-im-special.jpg

Hors ligne


Ne pouvoir apprendre n'est pas honte, mais bien de ne pas vouloir.
                                                                                       Aurélien, dans nos cœurs.
                                                                   GTH0loZ.gif

#4 29/04/2015 19:24:39

Membre
Lieu : Sur internet (c'est vaste)

Messages : 493
Site Web

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

xD sa mère a un peu raison^^

Dernière modification par mathis77590 (29/04/2015 19:24:55)

Hors ligne

#5 30/04/2015 15:17:40

Membre
Lieu : Le songe du passé brulé

Messages : 519

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Y'adore. Toujours une aussi bonne maitrise du suspens, qui tient en haleine le lecteur jusqu'a la dernière ligne, dans un univers décalée et fantasmagorique...
  Tes premières écritures étaient embrouillées, celle là le sont aussi certes, mais elles sont d'un désordre structuré. Le vocabulaire est beaucoup plus enrichis, la mise en page plus soignée, avec ce photo-montage pour parachever le tout, tel un roman-graphique.
  Une nouvelle histoire qui promet de délicieux moment de lecture !

Continue comme cela, c'est vraiment génial !

Cordialement et avec toutes mes congratulations,
Vaegon,

PostScriptum : En plus tu l'as déjà finis !

Dernière modification par Vaegon (30/04/2015 15:18:31)

Hors ligne

#6 30/04/2015 21:12:40

Animateur
Lieu : tenant

Messages : 3 430

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Vaegon a écrit :

PostScriptum : En plus tu l'as déjà finis !

Malheureusement, oui ! C'est terminé pour cette aventure. Je l'ai crée un peu avant Where?Wolf, et franchement, je suis vachement étonné par mon propre niveau quant à cet écrit ^^ Je l'ai rédigé pour un devoir et j'ai bien entendu obtenu TB (A+) :-p
Moi-même, j'aime la relire, et à chaque fois j'essaye de lui trouver une nouvelle fin. Ça me diverti ! J'espère un jour savoir écrire comme cela à nouveau.


PS: Avez-vous remarqué les jeux de mots grossiers que j'ai introduits? :p

Dernière modification par Matis1299 (30/04/2015 21:13:32)

Hors ligne


Ne pouvoir apprendre n'est pas honte, mais bien de ne pas vouloir.
                                                                                       Aurélien, dans nos cœurs.
                                                                   GTH0loZ.gif

#7 30/04/2015 21:36:06

Membre
Lieu : [ 0 à 10;11;0;0;0 par 2 ]

Messages : 714

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

C'est une très belle histoire, dont le dénouement est certes un peu rapide, mais (dixit Vaegon,

qui tient en haleine le lecteur jusqu'a la dernière ligne

Et ça, c'est fabuleux).

Très bon texte dans l'ensemble, et non, je n'ai pas trouvé les deux jeu de mots grossiers... Mais le mieux, dans ce cas, c'est de ne pas le dire...

Cordialement,
Litterae

P.S. Qu'arrive-t-il à la filleule ?

Hors ligne


C'est vrai que mon compte fait un peu... poussiéreux... est-ce que c'est grave, Docteur ?

Eeeeeeeh, ça fait quatre ans que je suis inscrit ici !

#8 30/04/2015 21:41:42

Membre
Lieu : Dans mon vaisseau avec Groot

Messages : 422

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

J'en ai trouvé un tout en bas de la photo "Porc Ciney" pour "Porcinet" qui est je crois un amis de Winnie l'ourson non ? 11

Dernière modification par Remzano (30/04/2015 21:42:09)

Hors ligne


gardiensgalafii.jpg grootandrockvkh.jpg
J'aime les rattons laveurs et les arbres démolisseur 03

#9 01/05/2015 00:31:40

Animateur
Lieu : tenant

Messages : 3 430

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Remzano a écrit :

J'en ai trouvé un tout en bas de la photo "Porc Ciney" pour "Porcinet" qui est je crois un amis de Winnie l'ourson non ? 11

Effectivement ! Ciney est en fait une ville de Belgique. Mais je parle dans le texte lui même :p


Litterae a écrit :

C'est une très belle histoire, dont le dénouement est certes un peu rapide, mais (dixit Vaegon,

qui tient en haleine le lecteur jusqu'a la dernière ligne

Et ça, c'est fabuleux).

Merci ! 03

Litterae a écrit :

Très bon texte dans l'ensemble, et non, je n'ai pas trouvé les deux jeu de mots grossiers... Mais le mieux, dans ce cas, c'est de ne pas le dire...

Quand je dis grossier, ça veut dire "évidents" XD

Litterae a écrit :

P.S. Qu'arrive-t-il à la filleule ?

Eh bien, je te laisse imaginer ce qu'un trou béant à la place d'une chambre d'hôpital au troisième étage peu donner sur un corps humain... Sproutch.

Sproutch

Dernière modification par Matis1299 (01/05/2015 00:36:29)

Hors ligne


Ne pouvoir apprendre n'est pas honte, mais bien de ne pas vouloir.
                                                                                       Aurélien, dans nos cœurs.
                                                                   GTH0loZ.gif

#10 01/05/2015 07:16:50

Modérateur Créa Guide SRP
Lieu : tenant

Messages : 238
Site Web

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Pas mal. J'ai hâte de voir la suite ;)
PS: Îles aux Faunes Bleues = xelophone bleu ? C'est un des jeux de mots ? :p

Hors ligne


Modérateur Créa, Guide SRP Et ex-Animateur SRP, Rose à jamais.
Une question ? Un problème ? Besoin d'aide dans un build ? N'hésitez pas à me contacter avec un mail IG, un MP forum ou même un MP IRC !

#Gouverneur de Serenity !

#11 01/05/2015 12:45:58

Membre
Lieu : Le songe du passé brulé

Messages : 519

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

A mon retour je vais me lancer dans les nouvelles, dans 3 semaines. Vraiment super ce que tu fais ! Ont en redemande tous à l'unanimité !

Hors ligne

#12 01/05/2015 13:21:47

Animateur
Lieu : tenant

Messages : 3 430

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

floconpace a écrit :

Pas mal. J'ai hâte de voir la suite ;)
PS: Îles aux Faunes Bleues = xelophone bleu ? C'est un des jeux de mots ? :p

Bien vu ! Il en reste trois :p

Vaegon a écrit :

A mon retour je vais me lancer dans les nouvelles, dans 3 semaines. Vraiment super ce que tu fais ! Ont en redemande tous à l'unanimité !

Bonne chance à toi ! 01

Hors ligne


Ne pouvoir apprendre n'est pas honte, mais bien de ne pas vouloir.
                                                                                       Aurélien, dans nos cœurs.
                                                                   GTH0loZ.gif

#13 12/05/2015 18:48:10

Membre
Lieu : [ 0 à 10;11;0;0;0 par 2 ]

Messages : 714

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Les trois jeux de mots terriblements évidents sont : abbaye de jour (abeille de jour) ; frêle onde de crépuscule (frelon de crépuscule) ; et enfin arène niée de nuit (araignée de nuit).

Pas mal, mais le second contient une répétition malheureusement évitable, et non-évitée (mais faut pas croire, c'est très bien comme ça !)

Bravo,
Litterae

Hors ligne


C'est vrai que mon compte fait un peu... poussiéreux... est-ce que c'est grave, Docteur ?

Eeeeeeeh, ça fait quatre ans que je suis inscrit ici !

#14 17/05/2015 00:12:28

Animateur
Lieu : tenant

Messages : 3 430

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Bravo, Litterae ! C'est bien d'avoir remarqué, car dans chaque chapitre suivant le jeu de mot, il y a l'animal cité. Beau clin d'oeil, non ?

Sinon, pour la répétition, j'y ai réfléchi une demi heure avant de me rendre compte qui y'avait pas d'autres moyens... Tant pis !

Hors ligne


Ne pouvoir apprendre n'est pas honte, mais bien de ne pas vouloir.
                                                                                       Aurélien, dans nos cœurs.
                                                                   GTH0loZ.gif

#15 17/05/2015 07:31:29

Membre
Lieu : Dans mon vaisseau avec Groot

Messages : 422

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

GG Litterae

Hors ligne


gardiensgalafii.jpg grootandrockvkh.jpg
J'aime les rattons laveurs et les arbres démolisseur 03

#16 17/05/2015 14:23:10

Membre
Lieu : [ 0 à 10;11;0;0;0 par 2 ]

Messages : 714

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Merchi tout le monde. Le fait que la répétition soit obligée, je comprends bien, et puis ce n'est pas si mal : ça donne une idée d'où chercher si on est vraiment paumé...

Hors ligne


C'est vrai que mon compte fait un peu... poussiéreux... est-ce que c'est grave, Docteur ?

Eeeeeeeh, ça fait quatre ans que je suis inscrit ici !

#17 17/05/2015 18:47:19

Membre
Lieu : Le songe du passé brulé

Messages : 519

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Ont as tous hâte d'avoir de nouveaux textes a lire ! Bien sur prend tout ton temps, nous ne sommes pas pressé !

Hors ligne

#18 01/05/2016 16:01:04

Animateur
Lieu : tenant

Messages : 3 430

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Désolé de faire un UP aussi grossier, mais disons que je me suis remis aux écritures il y a peu... Et je compte en faire mon Travail de Fin d'Études. Je reprendrai ma certes discontinue mais plus qu'intrigante série The Where?Wolf pour en faire une version retravaillé, précise, et surtout, complète.

J'aimerais donc entendre votre avis sur la question : Cela en vaut-il la peine et seriez-vous intéressé par un nouveau roman basé sur l'idée de The Where?Wolf ?

Toujours à votre écoute,
Matis.

Hors ligne


Ne pouvoir apprendre n'est pas honte, mais bien de ne pas vouloir.
                                                                                       Aurélien, dans nos cœurs.
                                                                   GTH0loZ.gif

#19 01/05/2016 18:38:43

Membre
Lieu : [ 0 à 10;11;0;0;0 par 2 ]

Messages : 714

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

J'approuve ton renouveau complètement, et serais ravi de te lire dès que tu publieras ! Quand à la série (que je ne connais pas), pourquoi pas écrire dessus, ça peut être intéressant... Et je souhaite que ton choix de TFE soit judicieux, et qu'il te réussisse :)

Hors ligne


C'est vrai que mon compte fait un peu... poussiéreux... est-ce que c'est grave, Docteur ?

Eeeeeeeh, ça fait quatre ans que je suis inscrit ici !

#20 01/05/2016 19:13:07

Membre
Lieu : Ohio

Messages : 294

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Hey ! Je ne connaissais pas cette fiction écrite de ta main, alors je suis allée la lire, et franchement, bravo ! Dans cette histoire, il y a un peu de suspens et j'adoooore le suspens :3 Le concept est super, au début, lorsque Alex dévoile qu'il à compris comment s'y est pris Ade pour le piéger, j'avais rien compris ^^ Mais avec le chapitre suivant ç'a été mieux ^^
Tout ça pour te dire que si tu écris ce livre, je l'achèterai à sa sortie :3 Et pourquoi pô le proposer à mon CDI ? :3
En tout cas bon courage !

Hors ligne


novaskinmineyjh.png Beauf du Taboulet

#21 01/05/2016 21:25:42

Animateur
Lieu : tenant

Messages : 3 430

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Litterae a écrit :

J'approuve ton renouveau complètement, et serais ravi de te lire dès que tu publieras ! Quand à la série (que je ne connais pas), pourquoi pas écrire dessus, ça peut être intéressant... Et je souhaite que ton choix de TFE soit judicieux, et qu'il te réussisse :)

Je me suis mal exprimé, la série, c'est Where?Wolf 11
Mais merci 03

Maw_L a écrit :

Hey ! Je ne connaissais pas cette fiction écrite de ta main, alors je suis allée la lire, et franchement, bravo ! Dans cette histoire, il y a un peu de suspens et j'adoooore le suspens :3 Le concept est super, au début, lorsque Alex dévoile qu'il à compris comment s'y est pris Ade pour le piéger, j'avais rien compris ^^ Mais avec le chapitre suivant ç'a été mieux ^^
Tout ça pour te dire que si tu écris ce livre, je l'achèterai à sa sortie :3 Et pourquoi pô le proposer à mon CDI ? :3
En tout cas bon courage !

Merci beaucoup pour ton avis 03 Je dois t'avouer que relire ces vieilles écritures me fait du mal... C'est tellement... Gamin XD J'ai déjà refait une prologue entière. Franchement, ça s'annonce bien ^^ Par contre, vous devrez peut-être attendre la fin de mon TFE pour pouvoir lire ce "livre".

Dernière modification par Matis1299 (01/05/2016 21:26:34)

Hors ligne


Ne pouvoir apprendre n'est pas honte, mais bien de ne pas vouloir.
                                                                                       Aurélien, dans nos cœurs.
                                                                   GTH0loZ.gif

#22 03/05/2016 16:35:31

Membre
Lieu : Le songe du passé brulé

Messages : 519

Re : Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Hi ! C'est une super fiction mais je n'ai pas réussi a la comprendre sur la fin ! Je suis super content que tu reprennes !

Vae'

Hors ligne

Pages :: 1

  • Accueil
  • » Le café
  • » Une histoire terminée.... [Les Îles aux Faunes Bleues]

Pied de page des forums