>> La recherche se fait sur tous les élements du jeu Minecraft <<

Minecraft Bedrock : serveur dédié en alpha!

Le 12/09/2018 à 19h05

Jeb a annoncé la disponibilité immédiate d'un serveur dédié pour Minecraft Bedrock. Jusqu'alors, pour faire du multi sur Minecraft Bedrock, il y avait 3 solutions (sans compter les serveurs mini-jeu en vedette):
  • Les serveurs Realms : il s'agit de la solution la plus pratique et la plus performante, mais celle-ci était assez onéreuse
  • Les serveurs communautaires : il s'agit de logiciels dont le but est de reproduire le fonctionnement de la couche serveur de Minecraft Bedrock. La grande majorité de ces serveurs permettaient l'utilisation de plugins. Néanmoins, là ou sur la java edition, Minecraft server est décompilable et sert donc de base à la plupart des serveurs existants, d'où le fait que tous les serveurs java utilisent l'API bukkit, sur la version bedrock, chacun a fait son implémentation selon une architecture différente et dans des langages différents (les principaux serveurs tiers bedrock sont écrits en PHP, en java et en C#), ainsi, les API sont radicalement différentes sur chaque serveurs et le suivi des versions du jeu est très compliqué.
  • Inviter ses amis sur son monde local. Ainsi, celui qui invite fait office de serveur. Cela peut entrainer de mauvaises performances si celui qui invite a un PC peu performant.
Le serveur dédié va permettre d'avoir un monde accessible en continue à plusieurs joueurs s'il est exécuté sur un VPS par exemple, tout en évitant les manques des solutions tierces, et en ayant la possibilité d'avoir systématiquement la dernière version du jeu sur le serveur.

Ce serveur est disponible sous Windows, y compris sur les versions antérieurs à Windows 10 (windows 7 et 8 notamment). Ce choix a surement été fait pour ne pas créer d'incompatibilité avec les solutions cloud qui utilisent Windows server 2012 R2 notamment. Il est également disponible sous linux, mais aucune mention des systèmes sous mac n'a été faite. C'est un premier pas vers l'arrivée complète de la version Bedrock sur ces deux plateformes qui avait été promise à de multiple reprise ces derniers mois.

Comme on peut le voir ci-dessus, l'acceptation des EULA doit se faire au téléchargement du serveur, là ou sur la java edition, elle se fait à la première exécution du serveur.

Le serveur se présente sous forme d'un zip à extraire. Les versions Windows et linux sont les mêmes, à l'exception de l'exécutable qui est différent entre les deux plateformes, notamment en taille : l'exécutable linux est plus de 4 fois plus lourd que l'exécutable Windows! La version linux a également une librairie incluse ce qui impose de modifier la variable d'environnement des librairies dans le dossier courant pour exécuter le serveur.

Ci dessous, voici le dossier du serveur complet après la première exécution du serveur (fichiers Windows et linux mélangés) :


Le premier fichier à aller ouvrir, est le fichier bedrock_server_how_to.html. Ce fichier donne une documentation détaillée des configurations possibles sur le serveur, des commandes serveur, ainsi que la commande à effectuer sur Windows 10 pour permettre à un client exécuté sur la même machine que le serveur d'accéder à celui-ci. En effet une manipulation particulière est nécessaire car le jeu Minecraft Bedrock, comme toute les applications UWP, est exécutée dans un environnement sécurisé, différent de celui du serveur, la communication est donc bloqué entre les 2 applications.

Comme sur le serveur de Minecraft Java Edition, la configuration se fait dans le fichier server.properties. Néanmoins, les paramètres sont assez différents de ceux de la version java :
server-name=Dedicated Server
# Used as the server name
# Allowed values: Any string
gamemode=survival
# Sets the game mode for new players.
# Allowed values: "survival", "creative", or "adventure"
difficulty=easy
# Sets the difficulty of the world.
# Allowed values: "peaceful", "easy", "normal", or "hard"
allow-cheats=false
# If true then cheats like commands can be used.
# Allowed values: "true" or "false"
max-players=10
# The maximum number of players that can play on the server.
# Allowed values: Any positive integer
online-mode=true
# If true then all connected players must be authenticated to Xbox Live.
# Allowed values: "true" or "false"
white-list=false
# If true then all connected players must be listed in the separate whitelist.json file.
# Allowed values: "true" or "false"
server-port=19132
# Which IPv4 port the server should listen to.
# Allowed values: Integers in the range [1, 65535]
server-portv6=19133
# Which IPv6 port the server should listen to.
# Allowed values: Integers in the range [1, 65535]
view-distance=32
# The maximum allowed view distance in number of chunks.
# Allowed values: Any positive integer.
tick-distance=4
# The world will be ticked this many chunks away from any player.
# Allowed values: Integers in the range [4, 12]
player-idle-timeout=30
# After a player has idled for this many minutes they will be kicked.
# Allowed values: Any positive integer.
max-threads=8
# Maximum number of threads the server will try to use. If set to 0 or removed then it will use as many as possible.
# Allowed values: Any positive integer.
level-name=Bedrock level
# Allowed values: Any string
# level-seed=th34f1ju34facjn5f871df312h
# Use to randomize the world
# Allowed values: Any string
default-player-permission=member
# Permission level for new players joining for the first time.
# Allowed values: "visitor", "member", "operator
"
texturepack-required=false
# Force clients to use texture packs in the current world
# Allowed values: "true" or "false"

 

Plusieurs choses sont à noter : le serveur peut être comme sur la version java en mode online ou offline. Sur la version java, le mode online signifie que le serveur n'accepte que les joueurs qui se sont connectés avec un compte Mojang titulaire d'une license Minecraft Java Edition (ou un compte Minecraft Premium, bien que ces comptes aient quasiment disparus). Sur le serveur bedrock, le mode online n'accepte que les joueurs connectés à l'aide d'un compte Xbox live. 
L'attribut level-name est également important : Minecraft Bedrock server est capable de gérer plusieurs monde à la fois. Un "level" (niveau en français) est en fait un monde. Le nom qui est donné en configuration sera le nom du monde inclus dans le dossier world que vous souhaitez utiliser. Si celui-ci n'existe pas, il sera créé.
 
A l'exécution du serveur, on remarque que l'ergonomie de la console est extrêmement minimaliste. Il n'y a aucun caractère en début de ligne laissant penser qu'on peut saisir une commande!

On remarquera également un bug à la première exécution : le fichier de whitelist et de permission ne sont pas créés automatiquement par le serveur, et ne sont pas fournis dans le zip. Un avertissement vous préviendra que ces fichiers sont manquants, vous aurez juste à les créer. Il n'y a pas non plus de log, comme indiqué à chaque début de ligne. Concernant le fichier de permission, il y a une incohérence entre le serveur, qui évoque le fichier ops.json, et la documentation qui parle du fichier permissions.json. En fait, les deux existent : le fichier ops.json permet comme sur java edition de donner les xuid des opérateurs, le fichier permissions.json permet d'associer un rôle à un xuid. Néanmoins, dans mes tests, je n'ai pas réussi à me donner le rôle visiteur.
Concernant les rôles, il est possible de donner la permission opérateur avec la commande /op. Pour les autres rôles, il faudra passer par l'interface graphique, comme sur les realms :

Attention : tous les changements de permission via commande ne sont pas sauvegardés sur le serveur. Il faut faire une édition manuelle de la configuration du serveur pour changer les permissions de façon permanente. Ce sera peut-être changé d'ici la version finale du serveur.

Enfin, il est possible grâce au serveur dédié de modifier les fichiers de configuration du jeu lui-même. Le support de ressource pack et de behaviour pack tiers sera ajouté ultérieurement, il faut pour l'instant modifier directement les ressources vanilla.
Il est ainsi enfin possible de modifier les structures et les recettes de craft sur la version bedrock en utilisant le serveur dédié!


Ce logiciel serveur dédié est distribuer pour le moment en version alpha, c'est a dire une version en début de phase de test, il est donc normal qu'il puisse contenir des bugs et des fonctionnalités manquantes. Il n'existe pour le moment que en version 1.6 de Minecraft Bedrock, à savoir la dernière release. Le serveur dédié n'est pas compatible avec le canal beta. Par ailleurs, le serveur dédié ne marche pas sur la Nintendo Switch, du fait des restriction de la console. Sur Xbox One, il marchera s'il se situe sur votre réseau local, mais pas s'il est sur internet. Les versions console n'ayant de toute façon pas la possibilité de renseigner une IP.
Cet article a été publié par franswa, le 2018-09-12 19:05:41. Source
Validé par  Tronics. Dernière modification par  Tronics le 13/09/2018 à 3:31.
Partager :
Commentaires de la news Minecraft
Minecraft Bedrock : serveur dédié en alpha! :
franswa (modérateur)
le 12/09/2018 à 19:17
L'une des news que j'ai rédigé qui m'aura pris le plus de temps à préparer ! Environs 4h, le temps de lire les docs à droite à gauche, de downgrade mon Minecraft vers la release, de tout reconfigurer car tout a été effacé (heureusement que je ne fais que des tests sur mes mondes locaux!), puis de tester un peu tout et d'écrire la news!

Perso, je trouve bizarre que ce serveur soit considéré comme une "alpha", car certes, il y a des petits bugs, une ergonomie de la console vraiment nulle, mais pour moi, ils pourraient sortir la release très vite!
A mon sens, ils envisagent de rajouter beaucoup de choses avant la release, notamment la mod API. Vu qu'ils essayent de rendre cette version extrêmement server-side, je serais pas surpris que la mod API soit exclusivement server side et qu'ils sortent le serveur en release quand ils l'auront intégré. Dans tous les cas, ça veut dire que la mod API a bien avancé, et on a peut-être une chance qu'ils en parlent à la minecon earth dans 2 semaines.
Par ailleurs, on a encore un signe encourageant vers l'arrivée de versions mac OS et linux de la version bedrock : là ils ont déjà porté 60% du jeu sous linux, environs. Ils ont juste 40% à développer… et à trouver une plateforme de distribution ou coder un launcher pour acheter le jeu sous linux.
Tronics (administrateur)
le 13/09/2018 à 03:39
Whoua, article extrêmement complet et passionnant a lire, merci pour le test !!!

Ca fait bizarre d'avoir un serveur minecraft bedrock qui tourne sur mon bon vieux windows 7 ^^ Je sais pas ce qu'il en ai des offres cloud, mais pour les locations de VPS et serveur dédié ca fait bien longtemps que windows server 2016 (la version serveur de windows 10) est dispo. Je trouve ça quand même comique que Mojang soit obligé, a cause de leur propre DRM, de faire une documentation pour expliquer comment contourner leur propre système de protection... C'est surtout triste de devoir en arriver la :-(

J'ai voulu me connecter sur ce serveur depuis un Minecraft sur android, mais impossible: même avec le mode online=false le jeu refuse de se connecter car j'ai pas de compte Xbox.

Un truc appreciable sur ce serveur, c'est la commande /save qui permet de gérer les sauvegarde: contrairement a Minecraft Java, il est possible de faire les sauvegardes du serveur sans le couper ! La commande permet grosso-modo de dire au serveur d’arrêter d'écrire dans les fichiers du jeu, puis une fois la sauvegarde terminé on lui dit qu'il peut a nouveaux écrire dedans. Cela permet de faire des sauvegardes complètes et valides, sans jamais avoir besoin de couper le serveur, bravo pour cette initiative !!!

J'espère que ce nouveau serveur permettra à la communauté de créer un équivalent de bukkit pour bedrock, pour enfin avoir des serveurs multijoueurs communautaire variés, comme sur Minecraft Java, car pour le moment on est quasiement limité aux 4 serveurs partenaires de Mojang, c'est vraiment dommage :-(
Jaquie (anonyme)
le 13/09/2018 à 06:46
j'ai pas compris
le 13/09/2018 à 11:33
woaw très sympa et merci pour l'article :)
le 13/09/2018 à 17:02
trop cool.
TheJedi7_offline (anonyme)
le 14/09/2018 à 10:53
C'est très prometteur, à voir l'évolution :)
le 14/09/2018 à 14:22
@franswa : Encore merci pour la news :)

Cela fais plaisir de voir ça ! Peut être même pourra t-ont imaginé une uniformisation d'API / datapack etc entre Java et Bedrock, ce qui devrait encourager le développement de contenue de la part de la communauté surtout sur de gros projets !?
nexo (anonyme)
le 15/09/2018 à 10:32
donc en gros serveurs pour tout le monde et la switch vous vous débrouilé ...
TheJedi7_offline (anonyme)
le 15/09/2018 à 11:14
@nexo Le problème c'est les capacités de la switch et les règles de Nintendo, qui comme tu dois le savoir est en général très fermé à tout action permettant au joueur de personnaliser l'utilisation de la switch (jeu modifié, fangame, serveurs non officiels pour garder des jeux en vie...). C'est donc pas très étonnant, il fallait s'y attendre.
le 27/10/2018 à 10:40
"et en ayant la possibilité d'avoir systématiquement la dernière version du jeu sur le serveur"
Sait-on comment mettre à jour le serveur (si c'est possible en alpha)? Peut être via une commande ou simplement en redémarrant le serveur?

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.