>> La recherche se fait sur tous les élements du jeu Minecraft <<

Minecraft Java et Minecraft Bedrock, ou en est-on? (2/2)

Le 20/12/2018 à 8h33

Depuis presque la création du jeu, plusieurs éditions du jeu pour différentes plateformes coexistent. Désormais, il existe 2 principales éditions du jeu, l'édition Java et l'édition dite Bedrock. Cet article a vocation a les comparer sur tous les points, afin de faire découvrir des fonctionnalités de l'une que les joueurs de l'autre ignorerait, de combattre les préjugés des uns contre l'édition des autres, et de conclure sur les évolutions probables de l'une et l'autre plateforme.


Dans la première partie de cet article, nous avons présenté les 2 éditions, et comparé les différences de gameplay et dans les options de personnalisation. Si vous ne l'avez pas lu, vous pourrez le découvrir en cliquant sur ce lien.


IV/ Les mods
Les mods sont en grande partie responsables du succès de Minecraft Java Edition. Beaucoup de fonctionnalités phare du jeu ont été inspirées des mods, que ce soit les pistons, les chevaux ou encore tout dernièrement les barils.

Il y a plusieurs types de mods, mais pour les différencier il faut d'abord comprendre le concept de client et de serveur. Il s'agit d'une mécanique sur laquelle fonctionne Minecraft (et de nombreux autres jeux), quelle que soit la plateforme. Le serveur, c'est le moteur du jeu, c'est ce qui va faire tourner le monde, c'est ce qui va faire apparaître un cochon à telle coordonnées, c'est ce qui va faire que quand vous faites un clic droit avec un bloc en main, vous allez poser un bloc… tout ce qui se passe sur le monde, c'est le serveur.
Le client c'est une interface entre le serveur et le joueur, c'est ce qui vous permet de voir ce qui se passe sur le serveur, et qui vous permet d'interagir avec lui. Le client ne fait rien, il envoie des ordres au serveur qui lui va faire les choses, on peut simplifier en disant que le client est les entrées/sortie du serveur (Entrées: clavier/souris/etc, sortie: écran).
En solo, le client et le serveur sont un seul programme, mais en interne les 2 parties clientes et serveurs sont bien distinctes. En multijoueurs, le serveur est sur internet, votre jeu joue exclusivement le rôle de client.

Il faut donc différentier les mods serveurs, qui modifient le fonctionnement du serveur d'une certaine façon tel que ce soit toujours visible avec un le jeu de base (par exemple, faire un clic droit avec un bâton de bois génère un mouton sur le bloc que vous regardez: le jeu de base connait le bâton, le clic droit, et l'apparition du mouton, il peut donc afficher cette action sans installation supplémentaire sur votre jeu), et les mods client et client/serveur qui ajoutent des fonctionnement qui n'existent pas dans le jeu (par exemple, crafter un avion à moteur, le serveur doit connaître son fonctionnement et le client doit connaitre son apparence et ses animations)

A l'usage, les mods qui sont uniquement côté serveur sont appelés des plugins.

1) Les mods serveur
Sur Minecraft Java Edition, le serveur officiel ne supporte pas les mods. Il faut donc utiliser un serveur non officiel qui a été patché pour supporter des mods serveur. Même s'il existe plusieurs alternatives, la plupart sont basées sur un serveur nommé CraftBukkit (dont Dunnerbone et l'un des créateurs), ou plutôt sa déclinaison la plus populaire aujourd'hui: Spigot. L'API utilisée sur ces serveurs s'appelle Bukkit et existait déjà quand la première Release de Minecraft Java Edition est sortie. Cette API se base sur le serveur officiel de Minecraft, décompilé, modifié, puis recompilé en y intégrté l'API CraftBukkit. Cette API est donc très complète, ce qui facilite énormément le développement. Elle est en Java.

Sur Minecraft Bedrock, il n'y a pendant longtemps pas eu de serveur dédié mis à disposition de la communauté, c'était le jeu de celui qui invitait sur son monde qui faisait serveur. Ainsi, en l'absence de base commune, des développeurs de la communautés ont créés de toutes pièces, à partir de rien, des serveurs compatibles Minecraft Bedrock. Il existe donc une grande diversité de serveurs moddables dans plusieurs langages de programmation différents.

Le serveur le plus utilisé est pocketmine, il est très bien maintenu par la communauté. L'API est moins fournie que Bukkit, mais elle reste utilisable pour créer des plugins complexes.

2) Les mods client et client/serveur
A l'origine le mod sur Minecraft Java Edition était programmer à partir du code décompilé du jeu, il fallais modifier le code, le recompiler, puis inclure les modifications dans le jeu, une opération complexe, en particulier pour le grand public. De plus si 2 mods modifiaient les mêmes fichiers du jeu, ils étaient incompatible. C'est pourquoi sont apparu deux mods permettant de simplifier l'installation de mods: Forge et LiteLoader (bien que LiteLoader soit beaucoup moins utilisé que Forge). L'intérêt de ces deux mods est de gérer les conflits qui pourraient avoir lieu entre mods. Par exemple, si un mod rajoute des liquides et qu'un autre rajoute des seaux, les seaux du mod A pourront recupérer le liquide du mod B. Ces deux mods permettent également d'éviter aux moddeurs de travailler directement avec le code de Minecraft décompilé avec le MCP (Minecraft coder pack), mais fournit une interface plus facilement utilisable. Néanmoins, ils sont très vulnérables aux mise à jour du jeu et il est très fréquent d'attendre plusieurs mois avant d'avoir accès à forge ou à liteloader sur la dernière version du jeu en date. Par contre, forge et liteloader permettent de transformer le jeu en profondeur, jusqu'à le rendre méconnaissable.


Illustration avec une capture d'écran sur le modpack Feed the beast.

En complément des mods, il existe depuis la version 1.13 de Minecraft Java Edition les packs de données, ou datapacks. Il s'agit d'un ensemble de fichier permettant d'exécuter des fonctions, c'est à dire des suite de commandes, de modifier les crafts, et d'intégrer des structures pouvant être invoquées avec un bloc de structure. Les packs de données permettent de modifier certains comportements du jeu sans avoir à modder le jeu, et ainsi sans avoir besoin de compétences spécifiques pour développer ou installer le mod.


Sur Minecraft Bedrock, c'est plus compliqué. Le jeu étant écrit en C++, il n'est pas facilement décompilable, donc difficilement moddable par la communauté. C'est pourquoi Mojang a intégré dans Minecraft Bedrock des possibilité de personnalisation via un outil qui permet de faire des pseudo mods: les packs de comportement.

Les packs de comportement sont entre les packs de données et les mods. Il s'agit d'un dossier dans lequel sont stockés divers fichiers de configuration, permettant de définir de nouvelles animation des mobs, quelles textures utiliser, comment ils peuvent apparaître...

Pack de comportement animacraft, qui rajoute des animaux à Minecraft Bedrock

Les packs de comportement ne permettent pas d'inclure du code, les mods ainsi créer sont donc limité par la liste des options de configuration disponible. Mais depuis la beta 1.9.0.3 une API de Scripting à été incluse dans le jeu, permettant enfin d'ajouter du code dans ces packs, mais cette API reste encore très peu fournie pour le moment.

Enfin, il y a le cas particulier de la version android, qui permet d'utiliser Blocklauncher. Il s'agit d'une application du play store qui va permettre de rajouter le support de vrais mods à Minecraft Bedrock sur android. Néanmoins, les possibilités sont très limités et bon nombre de ce que permettait de faire Blocklauncher est déjà réalisable avec les packs de comportements, d'ou le fait que beaucoup de mods que vous pourriez trouver ne marcheront plus avec une version récente du jeu. Néanmoins, il reste possible de trouver des mods intéressants en attendant la scripting API.


V/ Les serveurs
Même si on parlera plus globalement des aspects communautaires dans la partie suivante, l'un des plus gros aspects de la communauté autour de Minecraft, c'est bien le multijoueur.
Quand on parle de multijoueur, il faut différentier 2 choses :
  • Les serveurs privés, à quelques personnes, avec vos amis
  • Les serveurs publics, ou vous jouez avec d'autres joueurs que vous ne connaissez pas.
Les serveurs privés :

Dans cette partie, je vais me concentrer sur les technologies qui sont proposées.

Sur Minecraft Java Edition, vous avez la possibilité soit d'utiliser un serveur Realms, un serveur directement hébergé chez Mojang, et disposer d'options d'administration directement en jeu, soit d'utiliser un serveur dédié, que ce soit un serveur vanilla ou moddé (sponge, cauldron, forge, spigot...)

Tarifs de Minecraft Realms Java Edition pour 10 slots :


Il existe de nombreux hébergeurs tierce de serveur Minecraft préconfiguré, proposant des services plus ou moins similaire, mais à des tarifs souvent plus avantageux: Verygames, Nitroserv, Nitrado, ou bien encore OMGserv dont voici un exemple de grille tarifaire:

Bien que ces hébergeurs alternatifs proposent en générale une interface d'administration du serveur en ligne, il n'est pas possible de gérer le serveur directement depuis le jeu comme cela se fait avec les serveurs Realms.

Il est également possible d'inviter sur votre monde des amis connecté sur votre réseau local. En paramétrant votre routeur internet correctement (redirection de port) il est même possible d'inviter des joueurs depuis internet via cette technique. Dans ce mode de jeu, votre ordinateur fera office de serveur.

Sur Minecraft Bedrock, il est possible d'inviter des joueurs depuis internet sur votre map. Votre PC fait alors office de serveur, votre ami sera déconnecté si vous quittez la map. Vous avez également la possibilité d'utiliser realms avec des options d'administration très similaires, ainsi que le serveur dédié.Attention néanmoins, je n'ai pas trouvé d’hébergeur qui fournissait un serveur préconfiguré Minecraft Bedrock, vous devrez tout installer vous même.

Tarifs de Minecraft Realms Bedrock pour 10 slots:
  • 30 jours 2 joueurs : 3.99€
  • 180 jours 2 joueurs : 22.99€
  • 30 jours 10 joueurs : 7.99€
  • 180 jours 10 joueurs : 46.99€

Les serveurs publics
L'histoire des serveurs publics dans Minecraft est assez singulière: pendant longtemps, Mojang a été très souple avec les serveurs multijoueurs, ce qui a poussé les serveurs à mettre en place des boutiques ou étaient vendus des grades, des pouvoirs qui permettaient de débloquer de nouvelles capacités sur le serveur. Ces boutiques étaient très populaires ce qui a permis aux serveurs de se financer, de recruter du personnel pour pouvoir faire évoluer plus vite le serveur, et  à partir de 2014, des serveurs ont commencé à atteindre un nombre de joueurs simultanés complètement hallucinant. Sur Minecraft Java Edition, le plus connu est Hypixel, qui a atteins 64533 joueurs en simultané en juillet 2017.

Mais deux événements ont eu un impact sur le développement de l'ensemble des serveurs publics Minecraft Java Edition. Le premier a été la volonté de Mojang de durcir sa politique de respect de son EULA ce qui a condamné tous les serveurs à se restreindre les ventes quà des éléments cosmétiques sur leurs boutiques (c'est à dire qui n'affecte pas le gameplay ou n'apporte pas d'avantage au joueur qui l'achète). Cela a eu pour effet une chute massive des revenus et de grande difficultés de certains serveurs à survivre. L'autre événement a été la mise à jour Java 1.9, la fameuse "Combat Update", qui a considérablement modifié la façon de jouer au jeu (et plus particulièrement le PvP), mais qui a ainsi changé tout une partie du fonctionnement interne du jeu. Ainsi, les serveurs ont mis du temps à proposer la nouvelle version du jeu, ce qui a habitué les joueurs à garder la précédente version. Ainsi, lorsque les administrateurs ont déployé cette fameuse mise à jour, beaucoup ont été confronté à un rejet par leurs joueurs et ont finalement gardé la version Java 1.8. Aujourd'hui, la 1.12 et la 1.13 sont évidemment les versions les plus présentes sur les serveurs, mais si on ne regarde que les très gros serveurs, la quasi-totalité sont en 1.8.

En septembre 2017, la 1.2 de Minecraft Bedrock ajoute le support des serveurs multijoueurs publics. En réalité, certains existaient déjà depuis longtemps, mais 4 sont désormais proposés directement par défaut: inPVP, Lifeboat, Cubecraft et Hive Games. Les deux derniers sont également disponibles sur Minecraft Java Edition.

Comme les serveurs Minecraft Bedrock sont beaucoup plus jeunes, le niveau y est bien moins élevé que sur les serveurs Java. Ils sont donc conseillés pour les débutants. 

En terme de fréquentation, les serveurs Minecraft Java Edition commencent à s’essouffler, le nombre de joueur étant globalement en baisse sur tous les serveurs. Seul Hypixel continue d'avoir un nombre de joueurs particulièrement conséquent. A l'inverse, les serveurs Minecraft Bedrock sont en pleine croissance: chacun des serveurs en vedette fait plusieurs milliers de joueurs presque en continu. Cubecraft et Hive font presque systématiquement plus du double de leur fréquentation sur Minecraft Java Edition, même s'il faut garder à l'esprit que Hive sur Minecraft Bedrock a l'avantage d'être intégré de base au jeu. En dehors de des 4 serveurs inclus dans le jeu, les autres ont beaucoups de mal a se faire une place, et la plupart ne récolte que les miettes. Donc bien que le nombre de joueurs global reste actuellement très supérieur sur Minecraft Java que sur Minecraft Bedrock, la situation tant a s'équilibrer progressivement.

Nombre de joueurs en temps réel le 30 novembre 2018 à 23h30 (heure de Paris) sur les plus gros serveurs Java Edition:


Et sur les serveurs Minecraft Bedrock:


VI/ La communauté
La communauté est ce qui a conçu Minecraft: beaucoup d'ajouts faits au jeu sont des inspirations de mods créés par la communauté et les retours sont écoutés par les équipes de Mojang.

Cette section a pour but de vous énumérer les différentes plateformes que je vous recommande autour de Minecraft.

Télécharger des maps/skins/ressource pack...
Pour du contenu Minecraft Java Edition, vous aurez du contenu ici-même, sur fr-minecraft. Tout le contenu proposé est visible sur la colonne de gauche. Les sites les plus important sont naturellement des sites en anglais: On ne peut nottament pas faire l'impasse sur planetminecraft, qui est le site ou ont été postés des maps devenues des références. Pour les mods, curseforge propose énormément de mods, et également quelques packs de ressource et quelques addons pour Minecraft Bedrock.

Pour Minecraft Bedrock spécifiquement, la plateforme de référence est bien évidemment le marketplace intégré au jeu, mais qui contient en très grande majorité du contenu payant. En dehors du marketplace, le site principal proposant du contenu pour cette edition est mcpedl, mais ce site est en anglais.

A noter que même si quelques créateurs de contenu de très bonne qualité fournissent désormais leur contenu sur Minecraft Bedrock, le nombre de créateurs de contenu travaillant sur Minecraft Java Edition reste largement supérieur.

Plateformes communautaires officielles de Mojang
Cette partie est à la limite du hors sujet, vue que la plupart de ces plateformes sont communes aux deux éditions. Mais puisqu'elles sont peut connu, il est intéressant de rappeler quels sont les sites importants:

Et aussi
La communauté, c'est aussi énormément de youtubers, de streamers, beaucoup d'infos également sur twitter, postés par des personnes travaillant à Mojang ou proches de celles-ci…

Et même si j'en ai parlé vis à vis du partage du contenu de la communauté, fr-minecraft ce sont aussi des astuces, des news, des tests reprenant tout ce qu'on peut trouver sur les liens ci-dessus. 


VII/ Quelques dernières choses
Je vais terminer sur quelques infos en vrac qui ne rentraient pas vraiment dans les parties ci-dessus, et qui ne méritent pas à mon sens d'être développés davantage dans cet article.

1) Quelques outils
Divers outils ont été développés par la communauté pour du mapmaking, notamment sur Minecraft Java Edition : le plus connu est MCedit, même s'il n'est plus beaucoup mis à jour. Il permet de faire des modifications de masse au niveau de la map. On retrouve également NBTexplorer qui permet d'éditer les sauvegardes du jeu (données NBT, par exemple donner des propriétés aux mobs et aux blocs normalement interdites par le jeu). On retrouve également des assistants à la réalisation de commande comme Minecraft Tools, qui permet de réaliser des potions personnalisés, des tellraws personnalisés…

Sur Minecraft Bedrock, assez peu d'outils existent. La méthode recommandée est d'utiliser MCCtoolchest PE pour convertir la map dans le format Java puis utiliser les outils de mapmaking java.

2) Le cycle de développement
Le cycle de développement des deux éditions est très différent:

Sur Minecraft Java Edition, les versions de développement sont appelés des snapshots, elles sont nommés sous le format: AAwSSx, avec:
  • AA les deux derniers chiffres de l'année
  • w la lettre 'w'
  • SS le numéro de la semaine dans l'année sur 2 chiffres
  • x une lettre de a à z, s'incrémentant pour chaque snapshot de la semaine.
La snapshot 18w49a est donc la première snapshot de la semaine 49 de l'année 2018. Lorsque le jeu est presque stable, les versions de développement prennent le nom de prérelease et sont nommées avec le format 1.XpreY, avec:
  • 1.X le nom de la version finale, par exemple 1.14
  • pre : le texte 'pre' (pour PRErelease)
  • Y le numéro de la prerelease
Par exemple, 1.13.2pre1 est la première prerelease de la version 1.13.2


Sur Minecraft Bedrock, les versions de développement sont appelés des betas et sont numérotés avec le format 1.b.0.d, avec
  • 1.b le numéro de version cible
  • d le nombre de beta ayant été généré pour cette version, en tenant compte de betas générés mais non publiées.
La beta 1.9.0.3 est donc la 4eme beta générées pour la version 1.9 (le première étant 1.9.0.0). La particularité de Minecraft Bedrock vient du fait que cette version n'a pas de prerelease. A la place, Mojang poste les premières betas de la version qui arrivera après cette version-ci. Au moment ou j'écris ce paragraphe, la dernière beta est la beta 1.9.0.3, et la dernière release est la 1.7.1. La version 1.8 est actuellement en train d'être finalisée et sortira bientôt.

3) Quelques avantages en vrac de Minecraft Java Edition
Quelques avantages de Minecraft Java Edition que je n'ai pas réussi à intégrer aux autres parties :
  • Possibilité de lancer une ancienne version du jeu grâce au launcher
  • Davantage de possibilités au niveau des commandes
  • Disponible sur d'anciennes versions de Windows, sur macOS et sous linux, dès l'instant que Java 8 est compatible.
4) Quelques avantages en vrac de Minecraft Bedrock
Quelques avantages de Minecraft Bedrock que je n'ai pas réussi à intégrer aux autres parties :
  • Installation des ressources très facile
  • Bien plus de possibilités à l'avenir (Scripting API bien plus complète, super duper graphic pack…)

VIII/ Conclusion
Au moment ou j'écris ces lignes, à savoir en décembre 2018, Minecraft Bedrock commence à devenir la plateforme a conseiller pour commencer le jeu, que ce soit pour l'expérience survie où Minecraft Java Edition n'a plus aucun d'atout supplémentaire par rapport à Minecraft Bedrock, mais également concernant les serveurs publics où il sera plus facile pour un débutant de s'amuser là ou la communauté des serveurs Minecraft Java Edition est devenue bien trop forte pour des débutants. Néanmoins, concernant les mods, Minecraft Bedrock est encore très loin du compte. Si vous envisagez de jouer à des mods particulièrement travaillés, je ne peux que vous conseiller de vous tourner vers Minecraft Java Edition qui gardera toujours des capacités de modding supérieur, même si les choses sont amenées à évoluer dans les prochains mois.

Enfin, l'évolution de Minecraft au sens large peut-être remise en question par les jeux concurrent, comme par exemple Hytales, le futur jeu conçu par Hypixel Studios, les équipes à l'origine du leader incontesté des serveurs Minecraft Java : Hypixel Network. Ce nouveau jeu est destiné à concurrencer directement Minecraft en reprenant certains atouts de Minecraft Bedrock comme la personnalisation bien plus avancée, avec beaucoup plus de contenu et des graphismes bien plus travaillé que les 2 éditions majeures de Minecraft, ce jeu semblant remporter un certain succès auprès de la communauté, y compris par certains développeurs chez Mojang !

Voilà qui conclus ce long article. Minecraft évoluant en permanence, cet article a vocation évoluer, dans un an je ferai très certainement une mise à jour si jamais certaines choses ne sont plus d'actualité, ce dont je ne doute pas.
Cet article a été publié par franswa, le 2018-12-20 08:33:38. Source
Validé par  Tronics. Dernière modification par  Tronics le 22/12/2018 à 5:04.
Partager :
Commentaires de la news Minecraft
Minecraft Java et Minecraft Bedrock, ou en est-on? (2/2) :
Tronics (administrateur)
le 22/12/2018 à 03:38
"Bukkit existait déjà quand la première Release de Minecraft Java Edition est sortie"
==> Cette phrase est vrai, mais pourrait porter à confusion: on parle bien ici de version Release, Bukkit n'existait pas dans les versions alpha du jeu. Pour la petite histoire, avant bukkit il existait un autre serveur qui fonctionnait d'une manière similaire, il s'appellait hMod. Mais un jour son unique développeur a abandonner le projet et a stoppé les mises à jour, ce qui a obligé la communauté a trouver une solution en urgence pour jouer en multijoueur: le projet Bukkit est ainsi née !
le 22/12/2018 à 09:26
N'oubliez pas le gros avantage de Minecraft Realms comparé aux autres hébergeurs est que si vous cessez de payer votre serveur pendant plusieurs mois voire années et qu'après vous le reprenez, vous conservez la même map alors que partout ailleurs vous la perdez à la moindre faute de paiement.
le 22/12/2018 à 11:24
C'est vr
le 22/12/2018 à 18:30
Vicvictor111 doit surement se ronger les ongles car il a écrit "C'est vr" en voulant dire "C'est vrai" sans pouvoir corriger ni même indiquer son erreur. Tronic, stp ajoute la fonction d'édition, ça urge ! Merci.
TiakinPerdCompte (anonyme)
le 23/12/2018 à 14:10
bon https://prnt.sc/lylw19
Dinnerbone
est
le 25/12/2018 à 12:23
Merci pour ces articles, je ne connaissais pas Minecraft Bedrock très bien, je ne suivais plus depuis plusieurs années et ces articles m'ont permis de me mettre à jour sur tt les nouveautés Bedrock et aussi certaine Java ! Merci beaucoup franswa !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.